< blanquet.com >

combustion intime et spontanée

Le journal de Stéphane Blanquet

lundi 24 décembre 07

Affichage

Un téléphone portable cassé trouvé par terre ...
Ecran en mille morceaux
Image de fond d'écran montrant un corps de femme nue en mille morceaux puzzle ...

A suivre ...

mardi 18 décembre 07

j'accouche de mon fils

A suivre ...

jeudi 13 décembre 07

Europa, neurotisch

Europa, neurotisch
Europa, neurotisch

du bist von Psychosen fasziniert
du liebst das Parfüm deiner Neurosen

Apathie, Hysterie, Hypochondrie
Bulimie, Anorexie, Nekrophilie

du hast multiple Persönlichkeiten
und Komplexe in vielen Faszetten

wir sprechen von
Obsessionen, Perversionen...Halluzinationen

Europa neurotisch...

du hast unkontrollierte Emotionen
und manische Depressionen

Xenophobie, Pädophilie, Melancholie
Lethargie, Egomanie, Erotomanie

Klaustrophobie, Kleptomanie, Schizophrenie
Pyromanie, Bigotterie, Nymphomanie

du liebst Autos, Autodestruktion
und bist narzistisch, eurozentristisch

wir sprechen von...

Ce matin c'était StereoTotal

A suivre ...

mercredi 12 décembre 07

Retrouvailles Sérigraphiques

Il y a un an environ, je commençais a attaquer une série de 17 sérigraphies avec l'ami O. de L'atelier TTDMRT pour l'expo Panse ouverte a Paris ... Nous revoila encore une fois unis par les liens sacrés des solvants pour une nouvelle image ...

Bientôt disponible dans Marchandises ...

A suivre ...

dimanche 9 décembre 07

Sous un porche

Sous un porche.
Une fête.
Des hommes.
Des femmes.
Il fait froid.
J’ai froid.
Comme toujours.
Mon portable ne fonctionne plus.
J’attend pourtant un coup de fil.
J’attend toujours les coups de fil.
Ambiance lourde , comme ivre …
J’attend.
Je regarde.
Hypnotise mon téléphone.
Rien.
Je ne capte pas.
Ne capte plus.
Je suis assis.
Chaise roulante.
Je ne sais qui me pousse.
On me pousse.
On me fait aller de personne en personne pour échanger trois mots.
Je n’ai pas envie de parler.
Je me force a être aimable, a sourire …
Je me force a grimacer…
Je suis inquiet sous les rictus.
L’inquiétude de ne pas recevoir ce coup de fil.
Peur de ne pas rassurer l’autre a l’autre bout du fil.
Je demande a cet inconnu , a cette inconnue qui me pousse
De m’emmener dans un coin.
Il, elle m’emmène.
Je me déboutonne.
Envie pressante.
Mon sexe dans ma main.
Je me concentre.
Je n’y arrive pas.
Rien.
Puis du sang.
Marre de sang.
Je pisse vermillon.
Je me vide.
Sexe qui se vide, me vide.
Hémorragie de vermillon
Entre mes jambes.
Pas de douleur, juste la couleur.
J’inonde abondant.
On m’emmène.
Je regarde mon téléphone.
Je ne capte pas.
Je ne capte rien …

Au petit matin , un message.
''Je suis là, Je suis là.''

A suivre …

 
NEWSLETTER : abonnez-vous pour être informé des mises à jour du site et de l'actualité de Stéphane Blanquet